« Les idées que les ruines réveillent en moi sont grandes. Tout s’anéantit , tout périt, tout passe. Il n’y a que le monde qui reste. Il n’y a que le temps qui dure. » Diderot

Le photographe Thomas Jorion nous propose avec sa série « Veduta » une plongée dans une Italie d’un autre temps. La série de clichés, prise en Italie de 2009 à 2019, présente des lieux oubliés, retirés du monde, théâtre poussiéreux d’un temps figé empreint d’une magnificence déchue.
Palais, jardins, masserias, villégiatures estivales … le photographe a sillonné l’Italie du nord au sud pendant près de dix ans pour trouver ces écrins mystérieux et silencieux dont plus personne ne se soucie. La grandeur et le faste architectural de ces riches demeures du XVIIIème et XIXème siècles perdurent ainsi par le prisme du regard du photographe.
Ces photographies de palais oubliés d’une esthétique singulière entre délabrement et beauté éternelle, font écho au courant des peintres italiens du XVIIIème parcourant les ruines antiques : Hubert Robert ou encore Piranèse.[…]